Jésus Christ naquit il y a 2000 ans d'une manière étrange.

Il vécut dans la pauvreté et grandit dans l'effacement.

On n'a de lui ni image, ni portrait.

Il n'eut ni richesses ni influence particulière: il travailla de ses mains, il fut charpentier, fils de charpentier.


Nouveau-né, il fit trembler un roi;

enfant, il embarrassa les érudits;

homme mûr, il commanda aux forces de la nature, ouvrit les yeux des aveugles et ressuscita des morts.

Il ne fit jamais payer ses services.


Jamais il n'écrivit de livre, et cependant aucune bibliothèque ne pourrait contenir tous les livres qui ont été écrits à son sujet.

Jamais il ne composa de chant, et pourtant il a été le thème d'innombrables cantiques pour des milliers de compositeurs illustres ou ignorés.

Jamais il ne fonda de collège, et pourtant ceux qui ont été à son école ne sauraient tenir sur les bancs de toutes les écoles du monde.

Jamais il ne commanda une armée, ni ne recruta un seul soldat, et cependant aucun chef n'a jamais rassemblé autant de volontaires qui aient amené autant de rebelles à déposer les armes.

Les noms de grands hommes sont apparus, puis ont disparu; mais le nom de cet homme est connu depuis des millénaires par des milliards de personnes.


A trente-trois ans il fut trahi par un de ses disciples;

un autre le renia, tous l'abandonnèrent.

Son peuple demanda sa mort, un gouverneur romain l'accorda.

Mais la tombe n'a pu le retenir, le ciel s'est ouvert pour le recevoir, il est établi par Dieu juge des vivants et des morts, son nom est Jésus.


Ce que pensent les hommes de Jésus Christ

 


Témoignage des non chrétiens


Les témoignages sur le Christ laissés par les historiographes antiques non chrétiens sont maigres.

Le texte le plus notable - dont l'authenticité, jadis contestée, est

aujourd'hui pratiquement prouvée - se trouve dans les Antiquités Judaïques de Flavius Josèphe datant de 95 environ.

Il mentionne Jésus, un "homme sage" condamné à la crucifixion par Pilate et reconnu comme le Messie par ses disciples qui proclament sa résurrection.

Les auteurs latins Tacite , Suétone  et Pline le Jeune évoquent le Christ, fondateur de la secte des chrétiens, qui "fut exécuté sous Tibère, par le procurateur Ponce Pilate".

Les historiens actuels ne doutent généralement plus de l'historicité de Jésus ...


 Témoignage des antichrétiens


Il y a aussi des témoignages indirects d'ennemis du christianisme tels que Celse ou Porphyre qui, au 2 eme siècle, ajoutèrent aux récits évangéliques des détails imaginaires, sans jamais pour autant nier l'existence historique de Jésus Christ.

 

 Témoignage des chrétiens


Ils sont très nombreux et fiables par leur ancienneté, par leur cohérence, et par leurs origines géographiques diverses.

Peu de personnes savent que sur le plan de la critique textuelle les faits concernant Jésus Christ sont beaucoup mieux attestés que n'importe quelle information remontant à cette époque.

L'argument qui suppose que le témoignage des chrétiens ne peut pas être pris en compte est fallacieux:

de la même façon on pourrait réfuter tout élément historique:

par exemple nous ne pourrions retenir aucun élément historique concernant la France dans la mesure où l'information procéderait d'un français ....


Au delà des témoignages contenus dans les écrits inspirés du Nouveau Testament il y a en de nombreux, très anciens, venant de personnes qui ont accepté le martyre plutôt que de renier leurs affirmations.

Or, si un homme est capable de mourir pour une cause qu'il pense être vrai, personne n'est capable de mourir pour ce qu'il sait être un mensonge.

 


Témoignage de quelques "grands hommes"



Napoléon Bonaparte: Je connais les hommes et je vous affirme que Jésus n'était pas un homme. Des esprits superficiels ont fait des rapprochements entre Christ et certains fondateurs d'empires ou même avec les dieux des autres pays. Cette ressemblance n'existe pas.

 

Blaise Pascal: Non seulement nous ne connaissons Dieu que par Jésus Christ, mais nous ne nous connaissons nous-mêmes que par Jésus Christ. Nous ne connaissons la vie, la mort que par Jésus Christ.

 

Jean-Jacques Rousseau: Si la vie et la mort de Socrate sont d'un sage, la vie et la mort de Jésus sont d'un Dieu.

 


 Vie et œuvre de Jésus Christ

 


L'incarnation de Jésus Christ (Phi 2:5-11)


C'est l'acte par lequel le Fils de Dieu a revêtu volontairement un corps humain (Jean 1:1 et 14).

Annoncé par de nombreuses prophéties, Jésus est venu "au temps convenable" c'est à dire au moment et au lieu fixés par Dieu lui-même (Ro 5:6; /Da /9:24-26 Mi 5:1).

Il naquit sous l'empereur romain Auguste (Luc 2:1).

Son incarnation suppose sa préexistence (Jean 16:27-30);

elle s'est faite d'une façon miraculeuse par l'intermédiaire de Marie

(Luc 1:35).

Ainsi Jésus devint le seul homme sans péché (1 Pierre 2:22;/2 Co 5:21/; 1 Jean 3:5).

Cette incarnation était nécessaire pour achever la révélation de Dieu à l'homme (Jean 1/18), mais aussi pour accomplir l'œuvre de notre salut (2 Co 5:21).


 

 L'expiation (Luc 23:33-49  )

 


C'est l'acte par lequel on paye, par la peine qu'on subit, un crime ou une faute.


Non seulement les iniquités de l'homme font séparation entre Dieu et lui (Esaïe 59:2)

mais l'homme est incapable de se racheter lui-même.

(Psaume 49:7-8).


L'expiation accomplie par Jésus Christ était donc indispensable pour le salut de l'homme.

On peut la considérer sous différents aspects:

  • La Substitution (Esaïe 53:5): Christ prend notre place devant Dieu.
  • La Réconciliation (2 Cor 5:19-20): Il rétablit notre relation avec Dieu.
  • La Rédemption (Jean 8:36) : Christ nous rachète pour Dieu.

La résurrection de Jésus Christ (Mat 27:57 à 28.20 )


 

Annoncée plusieurs fois par le Seigneur (Mat 12:38-40) elle eut lieu le troisième jour après sa mort et cela malgré de multiples obstacles: le corps de Jésus était enveloppé de bandelettes, le sépulcre fermé par une lourde pierre, la garde romaine était mobilisée et le tombeau scellé.


La résurrection de Christ est un fait capital:

Paul écrira aux Corinthiens:

"Si Christ n'a pas été ressuscité votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés"(1 Co 15:17).


La résurrection a des conséquences glorieuses:

elle montre que Dieu est satisfait par l'œuvre de Christ;

le croyant peut donc être justifié (Ro 4:24-25).

Il est libéré de l'esclavage de Satan et de la crainte de la mort

(2 Ti 1:10; Hé2:15).

 


 L'ascension de Jésus Christ (Actes 1:9-11)

 


Si la mission de Christ sur la terre a commencé par son incarnation, elle se termine par son ascension.

Celui qui, étant Dieu s'est fait homme, remonte auprès du Père en tant qu'homme. (Jean 16:28- 17:5)

Cet événement avait été prédit plusieurs fois ( Ps 110:1 et Ac 2:33-36 ; Jean 14:28; Jean 16:4-7)

Ainsi Jésus Christ occupe une nouvelle place dans le ciel:


Il est Souverain Sacrificateur (Hé 5),

Intercesseur (Ro 8:34 ),

Avocat (1 Jean 2:1-2),

Roi et Seigneur (Apocalypse 19:16),

Il a toute autorité (Ma 28:18

Il est établi juge des vivants et des morts (Actes 17:31).

 


 Le retour de Jésus Christ (1The 4 :13-18)

 


De nombreux passages nous parlent du retour de Jésus Christ (Jean 14; 1 Co 15:51-58; Phi 3:20-21);

dans cette attente les croyants le servent et sont ses témoins

(1 The1:9-10; Actes 1:6-11).

 

 

Une des plus précieuses vérités de la Bible est le retour de Jésus-Christ.

Cette réalité remplit de joie le cœur du chrétien et lui donne la force et le courage de persévérer dans le combat qu’il doit mener jusqu’au bout.

Elle l’élève au-dessus de ses peines, de ses craintes, de ses épreuves, au-dessus des ambitions et des convoitises de ce monde et le rend en toutes choses plus que vainqueur.

La véracité du retour de Jésus-Christ a toujours été une vivante et glorieuse espérance en des temps d’authentiques réveils spirituels dans l’Eglise.

Mais dès que cette flamme a commencé à baisser dans les cœurs, ce message s’est, hélas, estompé pour certains et pour d’ autres il a même complètement disparu.

 

Ce fait semble fondamental puisque la Bible en parle plus de 300 fois dans les 260 chapitres du Nouveau Testament (ce qui fait une moyenne d’un verset sur vingt-six).

L’apôtre Paul en parle au moins cinquante fois dans ses épîtres. La seconde venue de Christ est mentionnée huit fois plus souvent que sa première venue sur la terre, il y a 2000 ans.

C’est sans aucun doute l’une des doctrines les plus importantes du Nouveau Testament.

 

Si Jésus-Christ ne devait pas revenir, physiquement et littéralement, sur cette terre pour établir son royaume, le christianisme serait le plus grand canular de l’histoire.

Son retour est si intimement lié aux autres doctrines fondamentales de la Bible que la validité du christianisme en dépend foncièrement.

 

En effet, sans le retour du Seigneur, il n’y a pas de résurrection des morts, pas de jugement des chrétiens devant le tribunal de Christ, pas de récompenses, pas de ciel, pas d’éternité, pas de triomphe du bien sur le mal, pas de jugement pour les pécheurs, etc.

Il est indiscutable que Jésus-Christ revient sur cette terre.

C’est une prophétie biblique confirmée par la Parole infaillible de Dieu.

La crédibilité de Dieu l’exige.

C’est un événement à venir peut-être beaucoup plus imminent qu’on ne le croit

 

Les premiers chrétiens vivaient dans la constante expectative que leur bien-aimé Sauveur et Maître allait revenir. Les apôtres y croyaient fermement et les générations suivantes ont gardé vivante cette bienheureuse espérance, comme si son retour pouvait intervenir à tout instant. Jusqu’au troisième siècle, il en a toujours été ainsi.

 

A partir de l’époque de Constantin, cette vérité est rejetée et presque entièrement mise de côté. Au cours des cent dernières années environ, cette doctrine retrouve un intérêt majeur dans l’Eglise.

Elle suscite encore de l’indifférence et des oppositions mais son intérêt va grandissant au sein du peuple de Dieu.

 

Alors que les chrétiens fervents soupirent après sa venue et s’écrient « Viens, Seigneur Jésus ! » (Ap 22 : 20), les moqueurs continuent de dire : « Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création » (2 Pi 3:4).

Mais l’incrédulité des moqueurs ne minimise en rien l’importance de cette doctrine qui n’en demeure pas moins stratégique et une clé de l’histoire.

 

Que nous y croyons ou non, nous avançons inéluctablement vers l’aboutissement de toutes choses.


La plupart des philosophies et religions non chrétiennes comparent l’histoire de l’humanité à « une roue », la roue de la vie, tournant indéfiniment « en rond » et n’ayant ni commencement, ni fin.

Mais la Bible nous donne un point de vue différent : elle nous parle plutôt « d’une voie droite ». Il y a eu un commencement dans l’histoire de l’humanité avec deux événements cruciaux (la croix et la résurrection de Jésus), et de même, il y aura une fin.

C’est ainsi que Dieu achèvera son plan pour l’humanité.


Les événements mondiaux ne se répéteront pas sans cesse comme dans un processus interminable.

Un jour, la société, telle que nous la connaissons, parviendra à son aboutissement.

Les souffrances d’un monde brisé et anéanti par le péché, détruit par des hostilités et des guerres incessantes, se termineront par la seconde venue de Jésus-Christ, le Prince de la paix. Lorsque les nations auront fini de jouer leur rôle ici-bas dans le plan éternel de Dieu, celui-ci dira « c’est assez ! ».

C’est alors que Jésus-Christ Lui-même reviendra personnellement sur la terre, qu’Il mettra de l’ordre en jugeant les nations et les hommes car Jésus-Christ est au cœur de toute l’histoire humaine.

Sans Lui, notre existence n’a aucun sens.


« Car en Lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par Lui et pour Lui » (Col 1:16).

 

 

 

 

 

 

Theonoptie.com

Bienvenue

MA RENCONTRE AVEC DIEU

 

UN JOUR IL ARRIVE QUE...

 

1820.jpg

 

 

DES PRECISIONS...

 SIGNES DE LA FIN DES TEMPS

 

L EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE

 

UN PRETRE TEMOIGNE

 

  LA NOUVELLE NAISSANCE

 

LE BAPTEME CHRETIEN

 

  PAQUES C EST QUOI?

 

LA PENTECOTE

 

Dossier: Les religions et les sectes

QUI EST ALLAH?


 COMPRENDRE L ISLAM (vidéo)

 

L ISLAM

 

 JAMEL TEMOIGNE


JESUS ET L ISLAM


L HINDOUISME

 

LE BOUDHISME


LES SECTES

 

LEUR BARATIN

 

LES TEMOINS DE JEHOVAH

UN RESPONSABLE TEMOIGNE

 


LA FRANC MACONNERIE (vidéo)

 


 LES MORMONS

UNE EX MORMON TEMOIGNE

 

LA ROSE CROIX

 

LA SCIENTOLOGIE (en bref)

REPORTAGE

 

LE NEW AGE

   

JACOB LORBER

LE MAL LORBERIEN



LES MEDECINES PARALLELES


LE CHANELLING

 

LE SATANISME

 

 

DECEMBRE 2012

 

OU SECTEZ-VOUS?

BIBLIOTHEQUE

AU COMMENCEMENT DIEU...


 LE CHRIST INCOMPARABLE

 

INTRODUCTION AUX ECRITURES

 

CONNAITRE LE VRAI DIEU

 

 

LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE

 

LE DELUGE


LE JARDIN D EDEN

 

SODOME ET GOMORRHE

 


 

DIFFERENTS ASPECTS DE LA SPIRITUALITE

 

L OCCULTISME ?

 

LE MAL

 

  L ASTROLOGIE

 

 LA REINCARNATION

 

 LE PARANORMAL

 

 

 SAVOIR ET CROIRE

 

  HALLOWEEN

 

 

COMMENT RENCONTRER LE CHRIST?


 

 

art-design 99765 jpg

 


  LES FILMS DE LA BIBLE

 


   Les paroles des hommes expérimentés

sont comme des aiguillons qui stimulent l'esprit

et comme des attaches qui retiennent l'ensemble des connaissances.

Elles sont inspirées par Dieu, qui est le seul guide véritable Qo 12 11

 

art-design 99828 jpg

 

 

  Dieu révéla aux prophètes que le message

dont ils étaient chargés n'était pas pour eux-mêmes,

mais pour vous.

Ce message vous a été communiqué maintenant

par les prédicateurs de la Bonne Nouvelle,

qui en ont parlé avec la puissance du Saint-Esprit envoyé du ciel.

Et les anges eux-mêmes désirent le connaître.1P 1 12


Partager...

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés